Le chef

Je suis né à Maddaloni, une petite ville de la province de Caserta, en 1976. Je suis diplômé de l’école hôtelière IPSSAR de Teano (CE) en 1995. J’ai eu ma première véritable approche de la restauration en été. travailler sans rémunération dans la cuisine d’une trattoria typique de Campanie. Grâce au désir de s’améliorer, j’ai réussi (par le biais de “Cosimo Papagna” une amitié envers laquelle je nourrirai toujours de la gratitude) de rencontrer Bruno Barbieri, un juge chef de cuisine. J’avais 21 ans et j’allais faire un stage au restaurant “La Locanda Solarola” à Castelguelfo di Bologna, alors classé étoile par le guide michelin et immédiatement après 2 étoiles. Cela remonte à cette période d’apprentissage de la cuisine classique. La générosité et le professionnalisme de Bruno Barbieri ont fait le reste. J’ai tout de suite compris qu’il s’agissait d’un travail extraordinaire, bien que sacrificiel. Je viens d’une famille où la nourriture est une valeur fondamentale de la vie: ma grand-mère m’a transmis l’amour de la nourriture, confectionnant elle-même du fromage, du pain et des pâtes fraîches. À la maison, coqs, canards, lapins et fruits du jardin ne manquent jamais. L’expérience bolognaise a été suivie par le moment de travail au restaurant “Colline Ciociare” à Acuto, Fiuggi: couvrant le rôle de “deuxième”, j’ai accepté la leçon du chef et mécène Salvatore Tassa sur l’importance de la qualité des matières premières et la nécessité de toujours faire attention au respect des traditions. En novembre 2000, à l’occasion d’un programme RAI réalisé avec Gambero Rosso Channel, j’ai eu la chance de connaître Mark Veyrat en tant qu’auteur de techniques innovantes pour la cuisson de plats à base de plantes. L’expérience porte l’empreinte d’Oliver Glowing avec qui j’ai travaillé en tant que match manager et Vito Netti “deuxième” dans deux installations différentes “Capri Palace” à Anacapri et “La Strega” à Taranto, respectivement.

Le séjour à la Casa la Querce à Montemurlo (PO) de 2005 à 2009 en tant que chef cuisinier donne d’excellents résultats: classé parmi les dix meilleurs chefs italiens de moins de 30 ans (selon le magazine mensuel “Monsieur” de février-mars 2006 du Luigi Cremona); Collaboration avec Ciro Vestita pour la réalisation du livre “Cultiver la santé”, puis élaboration de recettes à base de légumes, afin de formuler des plats succulents et légers. Je suis convaincu que les traditions restent la base de ma cuisine, à innover grâce aux techniques acquises au fil des ans et à ma vision culinaire personnelle. C’est grâce à ces références que j’ai pu réaliser ce que j’ai toujours voulu: être chef à domicile et traiteur. Bien sûr, dans un pays où la truffe est un joyau de la gastronomie locale, mon défi personnel est de tenter de créer des plats qui rehaussent la valeur et la particularité de ce produit exceptionnel, tout en facilitant la approche. J’aime cuisiner ce que j’aime manger: cela me permet de transmettre à mes plats une émotion immédiate, convaincu que la qualité de la nourriture contribue à améliorer la qualité de la vie.